Translate

vendredi 8 septembre 2017

Bilan Sri Lanka - नमस्ते Inde !

Sri Lanka : du 13 octobre au 7 novembre 2016


On a cueilli :
coco, mangue verte.

On a aimé :
La faune et la flore luxuriante, les saveurs épicées, contempler les vagues depuis la cabane du pêcheur, les papillons de toutes les formes et couleurs, les yeux des statues de Bouddha qui transmettent paix et confiance, croiser des paons sauvages en liberté, les sucreries à base de sésame et poivre, rouler sous le vol d'un couple de calao, déguster des cocos fraîches, la petite route qui longe la rivière dans la jungle, les sourires des sri lankais,...

On a moins aimé :
L'abondante circulation et les incessants klaxons, les longues heures à chercher un endroit pour poser la tente tous les soirs, les commerces qui nous propose les prix "blancs", la chaleur très moite...

Quelques mots de vocabulaire :

Les gens parlant pour beaucoup anglais, et ne cherchant pas vraiment l'échange, nous n'aurons (à notre grand damn car c'est devenu plus qu'un plaisir : une passion !) que très peu intégré de cingalais...

Il n'y a pas de mot pour traduire bonjour, ici, on sourit pour le signifier !
 [stoothy] : merci

... C'est un des rares mots que nous avons donc pu utiliser... ! ... Mieux que rien ...

Une couleur :
Anne-Laure : Gris bleu
Pierre-Jean : Bleu vert

Une odeur :
du jus de "Wood Apple",
de la coco en la coupant.

Un goût :
Anne-Laure : des noix de cajou cuisinées épicées, des aubergines cuités au lait de coco.
Pierre-Jean : le melange des epices.

Un son :
du fracas des vagues,
de la pluie torrentielle qui arrive "en courant!".

Une sensation :
de suer en dormant,
de sérénité face aux statues de Bouddha,
de rire en observant les singes se chamailler les mangues vertes.



Paysages, Faune, Flore - Sri Lanka

NB : notre appareil photo ayant moderement aime l'humidite du Sri Lanka... peu et pietres photos jusqu'a nouvel ordre !

"Om mani payme hon"

La mousson d'hiver, côte ouest, débute à notre arrivée catapultée au Sri Lanka... L'air est humide, chaud, lourd... très lourd ! Le ciel est souvent gris et l'orage menace...

...rentre tes blanc mooutons...
Aux alentours de Palapathwela

Agame Versicoloref (male) - Calotes versicolor

Dès les premiers jours, le Sri Lanka nous annonce, tous sourires, ses couleurs... Et ses goûts ! Mini bananes fondantes et savoureuses, ananas jureux et sucré, mangoustan surprenant et appétant, mangues, papayes... Et coco bue ou dégustée...

Après une halte à Colombo afin de faire les démarches pour re-re-retenter un visa indien d'un an, nous partons à la découverte de cette île qui, dans notre imaginaire nous promettait de belles surprises et découvertes !


Assez rapidement découragés par l'intense circulation (et ses Klaxons !), la météo dissuasive,... et un accueil, en général, décevant, nous raccourcirons la boucle !


un langur gri se cache sur cette photo... Sauras-tu le retrouver ?!

robe de mariee vegetale !

Lotus bleu (Nymphaea Nuchali), fleur symbole nationale du Sri Lanka

Jungle foisonnante, cocotiers à coco gogo, papillons gros comme des oiseaux et oiseaux petits comme des papillons bordent notre route...
On y croisera, ô merveilles, des écureuils rayés, des grenouilles colorées, des mainates, des margouillats, des oiseaux jaunes aux becs rouges, des perruches vertes à tête bleue, des varans terrestres et aquatiques, des buffles, des martin-chasseur, des guêpier d'orient, un crocodile, un pic du Sri Lanka, des tortues, un héron "sous-marin", des paons et des paonnes, des oiseaux vert fluo, des perroquets, des cigognes noires, des calaos, un malabar pied hornbill, des oiseaux colorés et encore des oiseaux colorés, des langur gris, des macaques à toque, un éléphant... Entre autres ! Ici, c'est l'abondance !



en cours d'identification
en cours d'identification





















 ... Mais aussi... Le bruit fracassant des vagues, les pluies diluviennes observées depuis un abri de fortune, les montagnes couvertes de cocotiers...

Arbre de Bouddha ou pipal (Ficus Religiosa)...

C'est un peu frustrés de ne pas avoir pu/choisi de faire un plus grand tour de l'île que nous quitterons le Sri Lanka..




Rencontres et Savoir-faire - Sri Lanka

L'accueil Sri lankais nous a surpris et déconcerté... Encore jamais sur le voyage, nous n'avions eu autant de réponses à notre question favorite (où peut-on planter la tente ?) telles que : "It's not allowed", "Please get a way" ou autre tourné de talons sans autre forme de procès...


Cela ne nous a (heureusement!) pas empêché de faire de belles rencontres !
Outre les langurs gris, les calaos, l'éléphant et autres papillons colorés, en voici quelques autres :

13 octobre 2016, Minawgoda - au temple bouddhiste
Régime de bananes fondantes, bande dessinée contant la vie de Bouddha, repas au 1001 saveurs partagé... Pour notre arrivée au Sri Lanka, on est gâté !
Le muet grimpe au cocotier pour nous cueillir une -on ne peut plus- fraîche "King coconut".
Le balayeur boiteux et édenté sourit... à nous et à la vie !
Puis la pluie dans la nuit rafraîchit un peu l'atmosphère oppressante.


16 octobre 2016, Uswetakeiyawa - Mickael et Muditha
La maigreur de Mickael n'a d'égal que sa gentillesse ! Couvert d'un pagne, flanqué d'un grand sourire et de son maîtrisé "british", il nous autorise à poser notre tente sous son porche, la pluie menaçant...
La nuit est rythmée par le bruit sourd des fruits tombant des cocotiers et celui regulié des vagues toutes proches !


19 octobre 2016, Pasyala - Anuva
Cocos cueillies pour nous en offrir le jus et la chair fraiche, douche dans le jardin, enfin, la jungle !, boîte d'un "egg hopper" ouverte avec solennité, comme un trésor dévoilé.
Pendant ce temps, Mamie,le regard dans le vide, croque à pleines dents dans une bûche carbonisée récupérée dans la cheminée... Est-ce la vie ou la mort qui l'ont oubliées ?... Ou peut-être les deux ?

21 octobre 2016, Ibbagamuwa - Sundar et sa famille
La pluie commence à tomber alors que nous passons devant un "centre de yoga et jardin organique".
Alors ça, ça tombe bien ! Allons donc frapper à cette porte, voir si nos curiosités se complètent ! ... Le lieu est quelque peu à l'abandon depuis que des subventions allemandes ont cessé d'arriver... On y trouve le souriant homme à tout faire, Sundar, tamoul et accueillant.
Jus de 'Wood apple' fraîchement pressé en apéro, repas aux 1001 saveurs en famille et nuit dans un de ses dortoirs vides...


23 octobre 2016, le long de la route - Chamoth
Montage de tente sur une "terrasse couverte" de fortune... Avec vue imprenable sur les papillons !
Copieux 'kir' (riz sucré cuit au lait de coco) partagé, 'Wood apple' chauffées dans les mains enfantines, faute de ne savoir ni quand ni comment nous les offrir... Et danse sautillée en suivant un oiseau en papier !

26 octobre 2016, Ahanakadawala - Biren et les moines
Notre abris de fortune pour se protéger de la pluie sera aujourd'hui un 'arbre de Boudha'... Pas parfaitement étanche, mais quelle sérénité !
Biren, professeur d'anglais du temple, vient nous traduire l'invitation à s'y reposer pour la nuit...
En construction, la plus grande statue de Bouddha de l'île, une autre, dorée, dort dans le temple coloré... Riz épicé, biscuits sablés et 'vache-qui-rit' local !


27 octobre 2016, Kekirawa - Sundar et sa famille
Tasses en coco échangées, nuit entre les bancs de l'école, 'indi hopper' et tijak épicé au petit déjeuner... Sundar et sa famille incarnent simplicité, douceur et gentillesse.


2 novembre 2016, Colombo - Le garde chef du parc public
23h53, sous le kiosque à musique du parc, on dort à poings fermés. A cette heure, la seule musique qu'on entend est la pluie sur le toit.
23h54, sous le kiosque à musique du parc, le réveil est rude et peu musical :
- What are you doing here ?
- Bah... Y'a cinq minutes, on dormait !
- Ce n'est pas autorisé ici.
- Ah si ! Hier, le chef des gardiens du parc nous a dit OK...
- Je suis le chef du chef.
... Ca a duré une bonne demi-heure, avant qu'il finisse par nous autoriser à rester... Jusqu'à 5h, pas une minute de plus !

6 novembre 2016, Minawgoda - au temple bouddhiste
Balayage collectif, offrande à Bouddha, nuit sous ventilateurs et mandalas et bénédiction de notre désormais ami moine...


La boucle est bouclée !




Escale à Dubaï...

N'ayant pas réussi à obtenir le visa pakistanais (pourtant on aura essayé !), c'est au port de Dubaï que nous débarquerons...
Une énorme ville en construction permanente sur un désert aride. Elle sonne creux, elle sonne faux... Ses habitants aussi !


Nous la parcourrons en long, en large et en travers... Du port au centre, du centre à une plage, d'une plage à l'ancien port... Pour en trouver l'issue !

Ce ne sera pas l'Inde en bateau comme prévu, le "visa d'entrée" toujours impossible à obtenir ici...
Alors tout devient possible !
On choisira le Sri Lanka...



samedi 5 août 2017

Bilan Iran, Salam Dubaï !

Iran : du 9 août 2016 au 28 septembre 2016



Savoir-faire acquis : 
Fabriquer un matelas en laine

On a cueilli :
Poivrons, tomates, menthe, miel, prunes, maïs, raisin, aubergines, pommes, ortie, pistaches, dattes, ...

On a aimé :
la lumière du petit matin, croquer dans un rayon de miel, deviner le message des gesticulations de Lotfula, cueillir le raisin par grappes, déguster l'ash' maison, dans la porcelaine des jours de fête, à l'ombre des arbres du parc, accompagner les guêpiers d'orient, le bond dans le temps sur le site de Takht-e-Suleyman, croquer dans des pastèques juteuses pour se désaltérer, les paysages désertiques, les pétales de roses séchés dans l'ab-douria, notre convoi de tandem à Khomeyn, l'odeur de l'omelette aux légumes qui frit à l'aube, l'immensité, les dattes fraîches cueillies par poignées sur les palmier, la sieste au frais sur les tapis de prière des mosquées, observer des dromadaires, les pique-nique nocturnes,...

On a moins aimé :
Les flashs qui nous mitraillent sans autorisation, se faire refuser le visa pakistanais, les ambassades d'Inde...

Quelques mots de vocabulaire :

سلام علیکم [salam aleikoum] : bonjour
خیلی[kheyli] مامان [mamnun] / متشکرم[motashekerem] : merci

ما با دوچرخه سفر می کنیم : nous voyageons a vélo
خوب [khube] : bon

 اب [ab] : eau

Une couleur :
Anne-Laure : terre de sienne
Pierre-Jean : jaune doré

Une odeur :
de l'eucalyptus dans la chaleur humide,
de mangue de la peau des pistaches fraîches.

Un goût :
Anne-Laure : des dattes fraîches
Pierre-Jean : du 'chamama' (variété de melon)

Un son :
des pas feutrés sur les tapis persans,
de la pastèque qui craque quand on la découpe.

Une sensation :
de l'eau qui coule du voile, trempé pour rafraîchir, sur la nuque,
d'être un grain de sable dans l'immensité.

Retrouvez aussi notre sélection de photos en Iran :
http://curieuses-echappees.blogspot.bg/p/photos-par-pays.html



Les Curieux voyageurs - Niveau 29 ! ( Iran)




... mais pourquoi donc deux "sonnettes" a cette porte iranienne ?

Quels sont mes fruits ?



Paysages, Faune, Flore - Iran


Lac Urmia

Guepiers d'orient
Takht-e-Suleyman

Quelque part dans le Kurdistan iranien


Fleur du desert (apparentee Malvacee ?)

pistaches fraiches

datiers dans la brume

Sur la route de Rudan...





Rencontres et Savoir-faire - Iran

11 août 2016, Tepeh Bashyi - Sajad
Poivrons, oignons et tomates frais du jardin dans l'omelette qui grésille, sieste abritée et suée dans la chaleur étouffante, soirée de mots lancés, croisés, ris et mimés autour d'un guide de conversation Farsi...


13 août 2016, Qoruq - Shahin, Ali et toute la famille
Transmission paternaliste du "savoir visiter les abeilles en douceur"- croquer dans une prune sucrée du jardin - abondance des fins mets cuisinés puis partagés dans la joie et la bonne humeur - grignoter un maïs grillé salé le long du potager - "Baba Kamal dance" en famille... Fou rire irrépressible des danseurs et des spectateurs !

15 août 2016, Salmas - Lotfula et sa famille
Lotfula, tel un Harpo Marx trouve toujours à gesticuler avec humour pour se faire comprendre... Un vrai bonheur d'échanger avec lui !
Une bienveillance et une générosité sans fond, un petit faible pour le juteux melon, un au revoir pédalé pleins d'émotions.


18 août 2016, Daralak - Massim et sa famille
Sirop de cerises maison rafraîchissant, balade et dégustation dans les vignes tout juste mûres, thé siroté devant la cahute du verger...


22 août 2016, Choplu - Hussein et Adala
Invitation à boire un thé kurde, dormir sur une couverture kurde, rire kurde, porte robe et voile kurde en contemplant le coucher de soleil sur les montagnes arides kurdes... Ici, c'est le Kurdistan !

28 août 2016, Bahar - Parisa et sa famille
Le coin jeunesse de la bibliothèque de Bahar se transforme pour un temps en restau gastronomique : abdhuria (soupe froide de yaourt et concombre saupoudrée de noix et pétales de roses séchés) accompagnée de dates fraîches et sangek (pain plat légèrement frit)...
Parisa, jeune artiste passionnée nous invite pour la soirée.
Jungle sauvage dans l'imprimerie de son père aux doigts bleus, repas délicieux concocté par sa mère aux yeux doux, peintures, dessins et autres créations échangées... Riche soirée !


1er septembre 2016, Gili - Hammid et sa famille
Invités à nous reposer à l'ombre des arbres du cimetière.
C'est là que se retrouvent, tous les jeudi soir, tout le village... Et leurs familles d'ici et d'ailleurs pour célébrer leurs ancêtres. Fruits, bonbons, gâteaux, discussions rires et prières partagés... C'est beau de rendre hommage aux morts en célébrant la vie !
En digérant un gargantuesque repas sur le toit, on pousse les assiettes et on tire les couvertures pour y dormir, entre deux piqures de moustique !


4 septembre 2016, ShainShar - Farhad et Parisa
"Quoi ???!!!! Vous ne savez pas si c'est un 'pesar' ou une 'doghta' ??? Ce, soir je vous amène à la sonographie!"... C'est une 'doghta' !!! ... Parisa est encore plus excitée que nous !
Pique-nique au parc pour fêter ça : thé, spaghetti au soja et questions en anglais préparées (via googletrad!) sur le coin d'un papier... !
Au même moment, d'autres hurlent sur le manège vertigineux.

12 septembre 2016, Kabootakhan - Lali, Saba et Conrad
Pistaches fraîches à gogo, mangue dévissée, sorbet d'eau de roses dont la recette restera secrète, purée d'aubergines délicieuse, soupe froide yaourt et pistaches, pain maison, soupe de lentilles, 'kokoo sebze' (beignets de verdures)... Lali cuisine avec amour, ça se sent, ça se goûte et on en redemande !
Quand le soleil se couche, il fait bon sur la terrasse d'où l'on refait le monde avec Saba, curieuse de tout...
Puis soirée devant un absurde dessin animé de vampire en famille, à rire aux éclats et à commenter.
À notre départ matinal, Lali jette un bol d'eau sur nos traces pour nous porter chance...


17 septembre 2016, Alishahi - Fatima et sa famille
Sieste sous les pommiers, abricotiers et peupliers... Les oiseaux babillent.
A la mosquée, la soirée est dédiée à un imam décédé. Ambiance étrange et pesante : toutes et tous, chacun de leur cote, se forcent à pleurer aux larmes...
Une soupe de viande est servie rituellement. Végétariens, nous déclinons l'offre. L'imam n'apprécie guère cet acte assumé, à ses yeux rebel.

18 septembre 2016, Darfa - Mohamed, Bahram, Massoune et Avina
Iraniens des villes et iraniens des montagnes, ce sont deux nuits que nous passerons chez Bahram et son adorable famille : une à Darfa, à déguster noix et grenades au frais, une à Jiroft, dans la chaleur humide où les dattes sont à point !
Balade-canyoning ont pour découvrir une rafraîchissante double cascade, échanges riches et curieux, et l'indéfectible sourire d'Avina, du haut de ses 12 mois...


23 septembre 2016, Abad Nodej - Khandel
Khandel vient nous cueillir dans notre hamac entre deux eucalyptus pour nous ouvrir sa maison, nous faire visiter, nous laisser les clés : "Vous restez autant que vous le souhaitez, moi, je repars dans ma maison de Bandar Abas !"
Son frère vient faire connaissance, embarquer Pierre-Jean dans une folle tournée de la famille, et nous régale : torchi (pickle) de mangues vertes, 2 variétés de dattes fraîches à gogo, noix du jardin...

26 septembre 2016, Bandar Abas - Mehrad
Quand on arrive en ville... On contacte Merhad, couchsurfer.
Accueil merveilleux mais beaucoup moins spontané que ceux que l'on a eu jusqu'alors...
Discussions beaucoup plus engagées, premiers falafels avalés et rêve de partir à l'étranger partagé...



Brins de vie - Iran

L'alphabet

Est-ce parce qu'il se lit de droite à gauche ?
Parce que c'est l'un des plus ancien de notre civilisation ?
Ou parce que ses courbes sont si sensuelles ?
L'alphabet perse nous fascine... Et s'amuse à nous jouer quelques tours : accrochées à certaines lettres, certaines autres changent de forme, parfois un même son (à nos oreilles!) à plusieurs formes, d'autres fois une même forme, plusieurs sons (à nos oreilles !)...


Mais découvrir et déchiffrer cette écriture est un jeu de patience qui nous régale et nous amuse !
... Surtout quand on fait des sans faute !



L'accueil iranien

En plus d'être un plaisir (paratgé!) et une ouverture curieuse sur l'autre, l'hospitalité iranienne est aussi un devoir dans le code de politesse 'ta arof'...
Et une tradition tellement ancrée qu'elle semble être le prolongement naturel de chacun.

On ne compte plus le nombre de fois où nous avons eu cette même réponse à toutes nos questions (où peut-on planter notre tente ? Où peut-on puiser de l'eau ? Où peut-on trouver du pain ? Du fromage ? Des tomates ? De la ficelle ?...) : 'Befarmâ'in khune ma !' (Viens à la maison !)
Qui nous était d'ailleurs parfois même lancé sans qu'on ait rien demandé !
... Souvent pour l'envie d'échanger, pour le plaisir de régaler, parfois pour l'ambition d'aider, d'autres fois pour mériter sa nationalité... !

Quel bonheur de découvrir cet immense et somptueux pays, sa langue, sa culture à travers les yeux brillants de ses habitants, entre leurs murs d'argile, devant un thé fumant ou en croquant du raisin, en l'écoutant, en le goûtant, en l'inspirant, en l'expirant...

Nous y avons été touché par leur ouverture, leur curiosité, leur générosité sans borne et leurs rires... En famille, toujours !


Nuit iranienne

Vous l'aurez compris, nous avons dormi chez Massoud, Ali, Shahin, Sajad, Lotfula, Amir, Bahram, ... Bref, chez l'habitant, comme on dit. Et souvent !


Une fois le repas terminé dans la "salle de vie" (parfois unique !) à même les magnifiques et colorés tapis persans qui la couvrent, on boit le thé en refaisant le monde, en jouant, en dansant... Ou simplement en appréciant le moment !

Puis le marchand de sable du Dasht-e-Kavir passe... Les yeux commencent à piquer.
'Mâdar' déplie draps et couvertures, souvent empilés contre un mur de la pièce, les uns à côté des autres... Les lits sont prêts ! Ici, on dort tres souvent en famille réunie, en clan, en tribu... Ca rapproche s'emmêler les rêves !
'Shab Khosh !' Bonne nuit !

Découverte gustatives


Les dates fraîches, ca fond dans la bouche, et c'est aussi sucré que du miel ! ... Si on pensait savoir ce que c'est, on se trompait !

Qu'elles soient froides ou chaudes, à base de légumineuses, de yaourt, ou de verdures... Les 'Ash' (soupes) surprennent et régalent les papilles avec leurs saveurs mêlées...



dimanche 19 mars 2017

Nouvelle népalaise...

Le 24 magh 2073 (heure locale, soit le 6 février 2017 !), je montre le bout de mon nez au dispensaire rudimentaire mais ensoleillé de Bedhabari (Nawalparasi, Nepal).

Je pèse 3,5 kilogrammes... Enfin une fois bien habillée, arrondi bien au dessus et sur une balance qui a probablement déjà pesée Azur Amma, 93 ans et toutes ses dents !
Je mesure une taille qui n'a pas été jugé utile de vérifier !
Il était 13h45... Enfin si l'horloge était bien réglée !

En même temps, aux yeux de mes parents ravis et épanouis, ces précisions futiles n'ont rien de bien importantes comparées à mes jolies joues de bouddha déjà bien remplies !



Ici, on attend traditionnellement 11 jours après la naissance pour la cérémonie du prénom (choisi par un prêtre hindou). Mais mes parents l'avaient déjà trouvé pour moi : Maëly...

Un deuxième prénom a fait son apparition, népalais bien sûr, pour marquer cette naissance : खुसी, prononcer "khoussi" où le "kh" est un "k" expirer, et qui signifie joie, bonheur.

Ne reste plus qu'à grandir un peu, puis reprendre la route avec mes parents en direction de l'Asie du Sud Est... avant de traverser l'Afrique pour rejoindre l'Europe... Il va y en avoir, des aventures à raconter !