Translate

samedi 5 août 2017

Bilan Iran, Salam Dubaï !

Iran : du 9 août 2016 au 28 septembre 2016



Savoir-faire acquis : 
Fabriquer un matelas en laine

On a cueilli :
Poivrons, tomates, menthe, miel, prunes, maïs, raisin, aubergines, pommes, ortie, pistaches, dattes, ...

On a aimé :
la lumière du petit matin, croquer dans un rayon de miel, deviner le message des gesticulations de Lotfula, cueillir le raisin par grappes, déguster l'ash' maison, dans la porcelaine des jours de fête, à l'ombre des arbres du parc, accompagner les guêpiers d'orient, le bond dans le temps sur le site de Takht-e-Suleyman, croquer dans des pastèques juteuses pour se désaltérer, les paysages désertiques, les pétales de roses séchés dans l'ab-douria, notre convoi de tandem à Khomeyn, l'odeur de l'omelette aux légumes qui frit à l'aube, l'immensité, les dattes fraîches cueillies par poignées sur les palmier, la sieste au frais sur les tapis de prière des mosquées, observer des dromadaires, les pique-nique nocturnes,...

On a moins aimé :
Les flashs qui nous mitraillent sans autorisation, se faire refuser le visa pakistanais, les ambassades d'Inde...

Quelques mots de vocabulaire :

سلام علیکم [salam aleikoum] : bonjour
خیلی[kheyli] مامان [mamnun] / متشکرم[motashekerem] : merci

ما با دوچرخه سفر می کنیم : nous voyageons a vélo
خوب [khube] : bon

 اب [ab] : eau

Une couleur :
Anne-Laure : terre de sienne
Pierre-Jean : jaune doré

Une odeur :
de l'eucalyptus dans la chaleur humide,
de mangue de la peau des pistaches fraîches.

Un goût :
Anne-Laure : de la date fraîche
Pierre-Jean : du 'chamama' (variété de melon)

Un son :
des pas feutrés sur les tapis persans,
de la pastèque qui craque quand on la découpe.

Une sensation :
de l'eau qui coule du voile, trempé pour rafraîchir, sur la nuque,
d'être un grain de sable dans l'immensité.

Retrouvez aussi notre sélection de photos en Iran :
http://curieuses-echappees.blogspot.bg/p/photos-par-pays.html



Les Curieux voyageurs - Niveau 29 ! ( Iran)




... mais pourquoi donc deux "sonnettes" a cette porte iranienne ?

Quels sont mes fruits ?



Paysages, Faune, Flore - Iran


Lac Urmia

Guepiers d'orient

Quelque part dans le Kurdistan iranien

Takht-e-Suleyman

Fleur du desert

pistache fraiche

datiers dans la brume

Sur la route de Rudan...





Rencontres et Savoir-faire - Iran

11 août 2016, Tepeh Bashyi - Sajad
Poivrons, oignons et tomates frais du jardin dans l'omelette qui grésille, sieste abritée et suée dans la chaleur étouffante, soirée de mots lancés, croisés, ris et mimés autour d'un guide de conversation Farsi...


13 août 2016, Qoruq - Shahin, Ali et toute la famille
Transmission paternaliste du "savoir visiter les abeilles en douceur"- croquer dans une prune sucrée du jardin - abondance des fins mets cuisinés puis partagés dans la joie et la bonne humeur - grignoter un maïs grillé salé le long du potager - "Baba Kamal dance" en famille... Fou rire irrépressible des danseurs et des spectateurs !

15 août 2016, Salmas - Lotfula et sa famille
Lotfula, tel un Harpo Marx trouve toujours à gesticuler avec humour pour se faire comprendre... Un vrai bonheur d'échanger avec lui !
Une bienveillance et une générosité sans fond, un petit faible pour le juteux melon, un au revoir pédalé pleins d'émotions.


18 août 2016, Daralak - Massim et sa famille
Sirop de cerises maison rafraîchissant, balade et dégustation dans les vignes tout juste mûres, thé siroté devant la cahute du verger...


22 août 2016, Choplu - Hussein et Adala
Invitation à boire un thé kurde, dormir sur une couverture kurde, rire kurde, porte robe et voile kurde en contemplant le coucher de soleil sur les montagnes arides kurdes... Ici, c'est le Kurdistan !

28 août 2016, Bahar - Parisa et sa famille
Le coin jeunesse de la bibliothèque de Bahar se transforme pour un temps en restau gastronomique : abdhuria (soupe froide de yaourt et concombre saupoudrée de noix et pétales de roses séchés) accompagnée de dates fraîches et sangek (pain plat légèrement frit)...
Parisa, jeune artiste passionnée nous invite pour la soirée.
Jungle sauvage dans l'imprimerie de son père aux doigts bleus, repas délicieux concocté par sa mère aux yeux doux, peintures, dessins et autres créations échangées... Riche soirée !


1er septembre 2016, Gili - Hammid et sa famille
Invités à nous reposer à l'ombre des arbres du cimetière.
C'est là que se retrouvent, tous les jeudi soir, tout le village... Et leurs familles d'ici et d'ailleurs pour célébrer leurs ancêtres. Fruits, bonbons, gâteaux, discussions rires et prières partagés... C'est beau de rendre hommage aux morts en célébrant la vie !
En digérant un gargantuesque repas sur le toit, on pousse les assiettes et on tire les couvertures pour y dormir, entre deux piqures de moustique !


4 septembre 2016, ShainShar - Farhad et Parisa
"Quoi ???!!!! Vous ne savez pas si c'est un 'pesar' ou une 'doghta' ??? Ce, soir je vous amène à la sonographie!"... C'est une 'doghta' !!! ... Parisa est encore plus excitée que nous !
Pique-nique au parc pour fêter ça : thé, spaghetti au soja et questions en anglais préparées (via googletrad!) sur le coin d'un papier... !
Au même moment, d'autres hurlent sur le manège vertigineux.

12 septembre 2016, Kabootakhan - Lali, Saba et Conrad
Pistaches fraîches à gogo, mangue dévissée, sorbet d'eau de roses dont la recette restera secrète, purée d'aubergines délicieuse, soupe froide yaourt et pistaches, pain maison, soupe de lentilles, 'kokoo sebze' (beignets de verdures)... Lali cuisine avec amour, ça se sent, ça se goûte et on en redemande !
Quand le soleil se couche, il fait bon sur la terrasse d'où l'on refait le monde avec Saba, curieuse de tout...
Puis soirée devant un absurde dessin animé de vampire en famille, à rire aux éclats et à commenter.
À notre départ matinal, Lali jette un bol d'eau sur nos traces pour nous porter chance...


17 septembre 2016, Alishahi - Fatima et sa famille
Sieste sous les pommiers, abricotiers et peupliers... Les oiseaux babillent.
A la mosquée, la soirée est dédiée à un imam décédé. Ambiance étrange et pesante : toutes et tous, chacun de leur cote, se forcent à pleurer aux larmes...
Une soupe de viande est servie rituellement. Végétariens, nous déclinons l'offre. L'imam n'apprécie guère cet acte assumé, à ses yeux rebel.

18 septembre 2016, Darfa - Mohamed, Bahram, Massoune et Avina
Iraniens des villes et iraniens des montagnes, ce sont deux nuits que nous passerons chez Bahram et son adorable famille : une à Darfa, à déguster noix et grenades au frais, une à Jiroft, dans la chaleur humide où les dates sont à point !
Balade-canyoning ont pour découvrir une rafraîchissante double cascade, échanges riches et curieux, et l'indéfectible sourire d'Avina, du haut de ses 12 mois...


23 septembre 2016, Abad Nodej - Khandel
Khandel vient nous cueillir dans notre hamac entre deux eucalyptus pour nous ouvrir sa maison, nous faire visiter, nous laisser les clés : "Vous restez autant que vous le souhaitez, moi, je repars dans ma maison de Bandar Abas !"
Son frère vient faire connaissance, embarquer Pierre-Jean dans une folle tournée de la famille, et nous régale : torchi (pickle) de mangues vertes, 2 variétés de dattes fraîches à gogo, noix du jardin...

26 septembre 2016, Bandar Abas - Mehrad
Quand on arrive en ville... On contacte Merhad, couchsurfer.
Accueil merveilleux mais beaucoup moins spontané que ceux que l'on a eu jusqu'alors...
Discussions beaucoup plus engagées, premiers falafels avalés et rêve de partir à l'étranger partagé...



Brins de vie - Iran

L'alphabet

Est-ce parce qu'il se lit de droite à gauche ?
Parce que c'est l'un des plus ancien de notre civilisation ?
Ou parce que ses courbes sont si sensuelles ?
L'alphabet perse nous fascine... Et s'amuse à nous jouer quelques tours : accrochées à certaines lettres, certaines autres changent de forme, parfois un même son (à nos oreilles!) à plusieurs formes, d'autres fois une même forme, plusieurs sons (à nos oreilles !)...


Mais découvrir et déchiffrer cette écriture est un jeu de patience qui nous régale et nous amuse !
... Surtout quand on fait des sans faute !



L'accueil iranien

En plus d'être un plaisir (paratgé!) et une ouverture curieuse sur l'autre, l'hospitalité iranienne est aussi un devoir dans le code de politesse 'ta arof'...
Et une tradition tellement ancrée qu'elle semble être le prolongement naturel de chacun.

On ne compte plus le nombre de fois où nous avons eu cette même réponse à toutes nos questions (où peut-on planter notre tente ? Où peut-on puiser de l'eau ? Où peut-on trouver du pain ? Du fromage ? Des tomates ? De la ficelle ?...) : 'Befarmâ'in khune ma !' (Viens à la maison !)
Qui nous était d'ailleurs parfois même lancé sans qu'on ait rien demandé !
... Souvent pour l'envie d'échanger, pour le plaisir de régaler, parfois pour l'ambition d'aider, d'autres fois pour mériter sa nationalité... !

Quel bonheur de découvrir cet immense et somptueux pays, sa langue, sa culture à travers les yeux brillants de ses habitants, entre leurs murs d'argile, devant un thé fumant ou en croquant du raisin, en l'écoutant, en le goûtant, en l'inspirant, en l'expirant...

Nous y avons été touché par leur ouverture, leur curiosité, leur générosité sans borne et leurs rires... En famille, toujours !


Nuit iranienne

Vous l'aurez compris, nous avons dormi chez Massoud, Ali, Shahin, Sajad, Lotfula, Amir, Bahram, ... Bref, chez l'habitant, comme on dit. Et souvent !


Une fois le repas terminé dans la "salle de vie" (parfois unique !) à même les magnifiques et colorés tapis persans qui la couvrent, on boit le thé en refaisant le monde, en jouant, en dansant... Ou simplement en appréciant le moment !

Puis le marchand de sable du Dasht-e-Kavir passe... Les yeux commencent à piquer.
'Mâdar' déplie draps et couvertures, souvent empilés contre un mur de la pièce, les uns à côté des autres... Les lits sont prêts ! Ici, on dort tres souvent en famille réunie, en clan, en tribu... Ca rapproche s'emmêler les rêves !
'Shab Khosh !' Bonne nuit !

Découverte gustatives


Les dates fraîches, ca fond dans la bouche, et c'est aussi sucré que du miel ! ... Si on pensait savoir ce que c'est, on se trompait !

Qu'elles soient froides ou chaudes, à base de légumineuses, de yaourt, ou de verdures... Les 'Ash' (soupes) surprennent et régalent les papilles avec leurs saveurs mêlées...



dimanche 19 mars 2017

Nouvelle népalaise...

Le 24 magh 2073 (heure locale, soit le 6 février 2017 !), je montre le bout de mon nez au dispensaire rudimentaire mais ensoleillé de Bedhabari (Nawalparasi, Nepal).

Je pèse 3,5 kilogrammes... Enfin une fois bien habillée, arrondi bien au dessus et sur une balance qui a probablement déjà pesée Azur Amma, 93 ans et toutes ses dents !
Je mesure une taille qui n'a pas été jugé utile de vérifier !
Il était 13h45... Enfin si l'horloge était bien réglée !

En même temps, aux yeux de mes parents ravis et épanouis, ces précisions futiles n'ont rien de bien importantes comparées à mes jolies joues de bouddha déjà bien remplies !



Ici, on attend traditionnellement 11 jours après la naissance pour la cérémonie du prénom (choisi par un prêtre hindou). Mais mes parents l'avaient déjà trouvé pour moi : Maëly...

Un deuxième prénom a fait son apparition, népalais bien sûr, pour marquer cette naissance : खुसी, prononcer "khoussi" où le "kh" est un "k" expirer, et qui signifie joie, bonheur.

Ne reste plus qu'à grandir un peu, puis reprendre la route avec mes parents en direction de l'Asie du Sud Est... avant de traverser l'Afrique pour rejoindre l'Europe... Il va y en avoir, des aventures à raconter !





mardi 10 janvier 2017

Une bien curieuse année 2017 !

Namaste !

2017 ? Déjà ?!!
Tiens, on ne l'aura pas vu passer celle là !
Il faut dire que nous sommes au Nepal en l'an 2073 ! Le 26 poush 2073, plus exactement !! Ici la nouvelle année ça sera dans un peu plus 3 mois...

Enfin, ces précisions d'ordre purement géo-calendaire ne vont pas nous empêcher de vous espérer en pleine forme pour apprécier cette nouvelle année !

Alors pour 2017, on vous souhaite plein de trucs chouettes comme de rester sous la couette, de faire de la trottinette, de retaper une vieille poussette, de chanter à tue-tête, de vous concocter une jolie maisonnette, d'enchaîner quelques pirouettes, de rencontrer des poètes, de ne pas faire trop de boulettes et surtout, de ne pas laisser de miettes !
Bref, on vous souhaite une bien curieuse année 2017 !



Pour nous, elle va commencer au Népal et sur les chapeaux de roulette !...

Au Népal, déjà ?!
Et oui, nous avons rencontré quelques difficultés ces derniers mois pour mettre à jour ce blog.

Une somptueuse traversée de l'Iran, une halte à Dubai, faute de visa pakistanais, une boucle au Sri Lanka, un séjour écourté en Inde avant de se faire pousser jusqu'à la frontière par les autorités...

C'est donc après 19903 kilomètres exactement que nous nous retrouvons au Népal !

Entre rires, sourires et accueil chaleureux, quelques pas de danses traditionnelles, un soleil radieux et encore et toujours des apprentissages en tout genre ("gundri": natte en paille de riz, "doko" : panier en bambou, ...), on attend sagement...

Il faut dire qu'au huitième mois de grossesse, les coups de pédale sont de plus en plus lourds !

Cette pause avant de reprendre la route vers l'Asie du Sud-Est va, on l'espère nous permettre de vous raconter ces bien curieux derniers mois !...



jeudi 3 novembre 2016

Bilan Arménie - سلام ایران ! ( Salam Iran !)

Arménie : du 24 juin au 9 août 2016


Etat des routes : 
De passable a très mauvais... Certaines route ont tout de même récemment été refaites. Le réseau secondaire est parfois du très mauvais macadam... Les automobilistes sont plutôt courtois et tiennent leurs distances.

Eau :
Eau potable dans les fontaines publiques que l'on trouve dans la plupart des villages...

Détails techniques :
vélo :
14592km - huile sur la transmission arrière.
14637km - entretien fourche.
14780km - crevaison du pneu arrière, renfort au scotch du pneu !
14786km - crevaison du pneu arrière.
14875km - crevaison du pneu arrière.
14973km - huile sur la transmission arrière + entretien fourche.
15040km - changement du pneu arrière + déglaçage des plaquettes avant + entretien fourche.
15424km - nettoyage transmission arrière + déglaçage des plaquettes avant et arrière.
15503km - changement des plaquette de freins avant.

matériel :
- Réparation d'un matelas gonflable (fuite d'un des boudins)
- Changement de la bâche de protection sous la tente.
- Multiples essais de réchauds a bois... pour l’améliorer, encore et encore !

On a cueilli :
jeunes chardons, orties, cerises, "sin", coriandre, aneth, estragon, cèpes, pommes de terre et oignons frais (Merci a Radzik pour nous avoir ouvert son potager !), mûres noires, mûres blanches, abricotssssss, girolles, pieds de mouton, pêches, prunes de toutes les couleurs, groseilles, pommes vertes, mûres ronce, noyaux d'abricots, cornus, figues noires, figues blanches, grenades...

On nous a offert :
- 2 cafés de des biscuits ( Merci Renko !)
- un repas, une poches d'abricots secs et de cerises ( Merci Romric !),
- une cafetière en argile, 2 thes, 2 parts de gâteaux ( Merci Mariam !),
- 2 prunes et 2 abricots ( Merci Karg !),
- une repas, un petit-déjeuner, 2 chocolats chauds, des cafés et des bonbons ( Merci Dunya !),
- un pin's "Moscow 1988" ( Merci Regiane!),
- 2 repas et un petit-déjeuner ( Merci Xatik !),
- 2 repas et un  petit-déjeuner ( Merci Radik !),
- un repas, 2 cafés, du pain et du fromage ( Merci Arkadik !)
- une salade de pousse de soja ( Merci Thonthon !)
- de la vodka, du pain, des biscuits, du soda citron ( Merci Grigori !)
- 2 repas de fête, des pommes vertes, des thés, ( Merci Arkadik et Syliouch !)
 - un repas barbecue, 5 concombres du jardin ( Merci David !)
- un repas, des légumes du jardin pour accompagner notre pic-nique ( Merci Marguerita !)
- 2 thés et une poignée de prunes vertes ( Merci Maria !)
- 2 bouteilles d'eau fraîche, et un épi de mais ( Merci Maria !)
- 4 poivrons, 2 concombres et du bois sec ( Merci Alexis !)

2 thés, 2 cafés et des nougats vanille, un petit pot de miel, 2 lavach (pain plat), 3 bonbons, une carte de la région de Shirak, une poche d'abricots secs et 2 cafés, 2 cafés, des abricots secs et des bonbons, une grosse poignée d'abricots, 2 grosses poignées d'abricots, 5 pêches,  une énorme poche de mures blanches, une pastèque, 2 cafés, un melon, 2 thés, un gâteau iranien, 2 figues, 2 cafés, un pique-nique et un repas... ( Merci ! Merci ! Merci !)



On a mangé :
le matin : du pain d'épices, des tartines de confitures ou de miel, noix et des abricots !
le midi : salades variées, lavach (pain plat) et fromage, tomates...et fruits selon la cueillette. 
le soir : riz, sarrasin ou pâtes aux légumes variés, des pommes de terre...

On a aimé :
le feu d'artifice de fleurs a notre arrivée, les dzor (canyon) vertigineux, les abricots, les pêches, les figues... être la ou il faut pour la saison de fruit !, la route tranquille de macadam entre Tatev et  Kapan, la multitude d’espèces (animales et végétales) a observer au bord d'Arpi Litch, l'eau vivifiante du lac de Sevan, le fromage blanc d'Arkadik, l’après-midi a butiner de plantes sauvages en plantes sauvages, guides par les petits-enfants de Dunya,...

On a moins aimé :
Etre vole pour la première fois en un an et demi, et par deux fois !, le verre de vodka obligatoire, les quelques jours de canicule,...

Quelques mots de vocabulaire :

Բարև՛ Ձեզ [barev dzes] : bonjour
Շնորհակալություն [shnorhakalut'yun] : merci

այո [ayo] : oui
ոչ [votch] : non
մենք ճանապարհորդել է հեծանիվ [menk chanaparhordel e hetsaniv] : nous voyageons a vélo
լավ [lave] : bon

ջուր [jur] : eau
հաց [hats] : pain
պանիր [panir] : fromage

լոլիկ [lalik] . tomate
վարունգ [varung] : concombre
ծիրան [tsiran] :abricot

Une couleur :
Anne-Laure : rose granit
Pierre-Jean : bleu-vert

Une odeur :
la terre mouillée après l'orage

Un gout :
Anne-Laure : abricot bien sucré
Pierre-Jean : pêche tout juste mures

Un son :
Anne-Laure : le rire des mouettes au bord des lacs
Pierre-Jean : le calme au bord "d'Arpi Litch"

Une sensation :
Anne-Laure : le doux balancement du hamac entre deux abricotiers
Pierre-Jean : le dégoût après s’être fait vole un tespih (cadeau de Turquie) puis un de nos hamacs quelques kilomètres plus loin.


Retrouvez aussi notre sélection de photos en Arménie :
http://curieuses-echappees.blogspot.bg/p/photos-par-pays.html


Les réponses du jeu niveau 27 sont en commentaires du message correspondant ... Il vous reste encore un peu de temps pour répondre au jeu niveau 28... de quoi attiser votre curiosité !



mercredi 2 novembre 2016

Les Curieux Voyageurs - Niveau 28 ! (Arménie)

Un jeu particulier, de quoi faire travailler votre esprit pratique !

Voici une fontaine publique comme l'on en trouve très souvent en Arménie. Très ludique pour y boire mais plus problématique pour remplir sa bouteille...

Alors dites nous comment vous vous y prendriez ?!


et puis un classique "cherchez les petites bêtes" ...






Paysages, Faune, Flore - Arménie

Sur les haut-plateaux aux alentours d'Arpi Litch
Notre arrivée en Arménie se fait sous une tempête de couleurs, d'odeurs et de petits frissons de bonheur. Nous nous arrêtons 4 jours dans la région d'Arpi Litch (lac d'Arpi) pour profiter du miracle qu'offre la Nature à cette saison. Tout y est resplendissant : les fleurs, les insectes, les oiseaux et même un renard que notre sieste discrète n'a pas alerté.

Ornithogalum Sigmoideum


Apparente au Nocaracris Cyanipes

Maître Renard nous tint a peu pres ce langage...
Bradyporus Dilatatus

en cours d'identification...
Couleurs du soir sur Arpi Litch...
Après cette pause pleine de curiosités, nous descendons vers Gyumri, avec vue sur le Mont Aragat, puis mettons le cap plein Est, en direction du canyon de Dzoraget.

Mont Aragat

Canyon de Dzoraget
Comme si la Terre s'était déchirée là pour y laisser un gouffre étroit et profond sur plusieurs dizaines de kilomètres. Nous longerons ce canyon [dzor] jusqu’à son bout oriental pour rejoindre la région montagneuse qui borde la Géorgie et l’Azerbaïdjan.

Champs de sainfoin au pied des montagnes

Bruant Melanocephale - Emberiza melanocephala




















Après être remonté presque tout au Nord du pays, nous redescendons vers le Sud en empruntant le fond du canyon de Debed et rejoignons le parc national de Dilijan. 

Cèpes, girolles et pieds de mouton...

Un petit col de plus et nous voila sur les rives du lac de Sevan réputé comme l'un des plus grand lac d'altitude du monde : deux fois et demi la surface du lac Leman à 1900m d'altitude. L'eau y est fraîche et, parait-il d'une rare pureté.

Sur les rives du Lac de Sevan, ca souffle !
Sur la presqu’île aux oiseaux...

or volant en cours d'identification !

Darevskia Raddei Nairensis




















Contraintes administratives et nécessités mécaniques obligent, nous passerons par Yerevan, la capitale. Quelle surprise après plus ou moins 500 kilomètres dans le Nord et l'Est du pays, ou orage et températures clémentes offrent un paysage vert et boisé, de découvrir la région centrale de Kotayk : sêche, brûlante et aride.

Des airs de savane...

Sauterelle bagarreuse d'un dizaine de centimètres en cours d'identification...
On prend une fois de plus un peu hauteur pour admirer les étranges formations géologiques de Garni à 1000m d'altitude. Nous y dégustons au passage une variété d'abricots qui à elle seule mériterait tous les détours du monde !

Formations géologiques vertigineuses au pied de Garni
C'est en roue libre que nous atteindrons la plaine de l'Ararat, nettement plus irriguée, ou vergers de pêches, prunes et abricots biens murs couvrent le paysage.

Le Mont Ararat (en Turquie!) est constitue de deux sommets : le Grand et le Petit... mais qui est qui ?
Après avoir croisé un groupe de Rolliers d'Europe, un cri attire notre attention alors que nous descendons tranquillement vers l'Iran... des Guépiers d'Europe ! Ces nombreuses colonies nous accompagneront à présent tout au long de notre route.

Merops Apiaster
"Descendre vers l'Iran", c'est un bien grand mot ! Certes nous roulons vers le Sud, mais nous retrouvons par la meme occasion de nombreux "dzor" (canyon). Notre jeu du moment : descendre tout au fond pour remonter ensuite !


A quelques kilomètres de l'Iran, nous nous régalons de figues, vertes ou noires, tout simplement énormes ! Dernier plaisir avant de changer de pays...